S'il est un point important, c'est bien celui-là.

Pour "démancher" l'idéal est un bon vent d'est et, tous les ans, nous faisons le même rêve : dévaler tranquillement au portant en se laissant glisser gentiment jusqu'à Brest.

Las, si la météo est capricieuse, il existe un certain nombre de constantes et d'invariants propres à contrarier le marin le plus optimiste. La règle la plus connue : le vient vient toujours de l'endroit où l'on veut aller, en l'occurence pour Brest, de l'ouest. Tant que le bateau est en préparation et en entretien les belles journées se succèdent et le vent est bien orienté, mais, dès que le bateau est enfin prêt et que l'on envisage de larguer les amarres, on voit se profiler sur l'Atlantique un joli train de dépressions. Pluie, vent fort, mer, températures en baisse, c'est généralement l'entrée en matière qui est proposée.

meteodepart

L'année 2017 ne faillit pas à la règle et les météos à 8 jours annoncent l'arrivée d'une perturbation ( photo ci-dessus) qui amènera des vents à 28-30 noeuds et une mer agitée.